Cet article est initialement paru dans le magazine Alliance Magique de Janvier – Avril 2018. Il a été écrit par Diane la Blanche, auteure de Les Songes de la Louve.

Définition du féminin sacré

Le Féminin Sacré, c’est cette essence féminine primordiale présente en toute chose et qui ne saurait se résumer à un genre biologique ; pour faire simple, le Féminin Sacré ne concerne pas uniquement les femmes, tout comme son pendant, le Masculin Sacré, ne concerne pas uniquement les hommes. Les deux sont liés dans des proportions sans cesse changeantes qui, plutôt que de s’opposer, aspirent à se compléter et à s’équilibrer, à s’harmoniser…

 

spiritualité-féminin-sacré-féminin sacré-définition féminin sacré-femme sauvage-femme qui court avec les loups-cycles féminins-masculin sacré-danaé

 

Si le Masculin Sacré est plutôt une énergie de l’action, de la division dans ce qu’elle a de nécessaire pour évoluer (on pense notamment à la division des cellules pour former la vie), de la matérialisation concrète, le Féminin Sacré porte une énergie de l’union, de l’intériorisation, de la gestation et de l’intuition, de l’intention. C’est une énergie qui pousse à la compréhension du sens profond et caché des choses, et en particulier à la compréhension de l’impermanence et de la nature cyclique du Monde et de la Vie. C’est le cycle, justement, qui régit le corps des femmes et les relient intensément avec les cycles de la Lune et des saisons, et avec le cycle primordial de Vie/ Mort/Vie. C’est à travers ce lien qu’on peut avoir l’intuition, sentir avec les tripes, le caractère sacré, pour ne pas dire divin, de cette essence qui nous guide et nous gouverne. C’est par le Féminin Sacré, surtout, qu’on se sent intensément partie d’un Tout qui nous compose aussi. Et ce, malgré l’influence d’une société patriarcale et ultra-rationaliste qui tend à gommer, lisser, faire taire les mystères du féminin et de ses cycles afin de mieux les contrôler comme elle voudrait contrôler la Nature plutôt que de se sentir soumise à ses forces.

 

Les symboles du féminin sacré

Il est intéressant, pour avoir une vision plus précise de ce qu’est le Féminin Sacré de faire appel aux quatre archétypes majeurs qui correspondent, selon l’écrivain Miranda Gray dans Lune Rouge notamment, aux quatre phases du cycle menstruel de la femme, et de voir comment les parallèles se font d’eux-mêmes avec les cycles des saisons et des phases de la Lune. Ainsi :

  • La Vierge (le mot « Vierge » s’entendant dans le sens « jeune fille », mais aussi dans le sens qu’on donnait à ce mot dans l’antiquité de « femme libre, indépendante, qui n’appartient à aucun homme ») est l’archétype qui définit la phase qui suit l’arrêt des règles, celle qui correspond à la lune croissante et au printemps sur la Roue des Saisons. C’est Artémis ou Vénus. Le début d’un nouveau cycle, l’émergence de nouvelles énergies. C’est la phase ludique et enthousiaste, spontanée, fraîche, légère… La phase de renaissance qui souffle ses envies de neuf, sa folie douce et sa créativité.Celle durant laquelle on pourrait déplacer les montagnes tellement on déborde d’énergie à revendre.

 

  • La Mère correspond à la phase d’ovulation. C’est la Pleine Lune et sa rondeur, l’été et sa plénitude. Ce sont les champs de blé de Déméter. Et on remarquera au passage que c’est pendant cette phase que la libido a tendance à exploser, n’en déplaise à l’image judéo-chrétienne d’une Mère dénuée de désir et de sexualité. Ceci dit, ce n’est plus la sexualité ludique et un peu folle de la Vierge ; les énergies de la Mère sont accueillantes, enveloppantes, matures. Elles parlent de prendre soin. De soi, de l’autre, de tous les autres, de la Terre entière. Il est question d’être dans le cœur, dans la noblesse du cœur. Il est question de douceur, de profondeur et d’authenticité. D’une façon générale, c’est l’accueil de ce qui se présente, l’ouverture à ce qui est.

 

  • L’Enchanteresse représente la phase qui suit directement l’ovulation. C’est l’abondance de l’automne, sa luxuriance, et, dans le même temps, l’annonce du début de la saison sombre, la Lune qui décroît. C’est l’Alchimiste qui intègre et amalgame en elle les enseignements de ce cycle pour en récolter les fruits. C’est la féminité qui s’exprime et séduit par et pour elle-même, dans toute sa puissance et sa dangerosité. C’est la sensualité suave du parfum des pommes un peu trop mûres, le capiteux parfum des fleurs vénéneuses, le serpent qui fascine. C’est l’attrait du mystère. C’est l’exigence de la Femme Sauvage qui ne se donnera pas à qui n’aura pas l’envergure nécessaire. Le rire cinglant de Lilith en réponse à qui aura eu la prétention de la dompter sans en avoir les moyens…

 

  • La Sorcière, enfin, s’exprime quand coule notre sang pour évacuer tout ce qui doit l’être. C’est le ralentissement et le froid mordant de l’hiver, l’obscur de la Nouvelle Lune. C’est la mort qui précède la renaissance. C’est Perséphone descendant aux enfers, c’est la Baba Yaga, la vieille femme sage qui sait mais qui effraie. Une période d’introspection et de retrait. De bilan et de deuil. Une période d’incubation aussi, au plus profond de nos chaudrons, des graines qui germeront au prochain cycle. Et c’est le moment où, repliées en nous-mêmes dans nos grottes intimes, nous sommes les plus sensibles aux messages de nos intuitions, de nos rêves, des réminiscences de vies passées. C’est la phase charnière entre deux cycles, une porte entre les mondes. Portées par la puissance de notre sang qui nous relie si intimement à nous-même et à la Nature, c’est le moment où nous pouvons le plus intensément toucher la magie et le Sacré en nous. La sexualité durant cette phase supporte difficilement d’être moins qu’initiatique et mystique.

 

femme-féminin-sacré-féminin sacré-définition féminin sacré-femme sauvage-femme qui court avec les loups-cycles féminins-masculin sacré-danaé

 

Voilà, ce que le féminin a de sacré et d’initiatique, et comme il peut être une voie puissante d’enseignement et d’évolution spirituelle. C’est en rendant au Féminin sa dimension sacrée qu’on peut guérir les blessures et accueillir à son tour le Masculin dans ce qu’il a lui aussi de sacré…

 

Pour en savoir plus sur le féminin sacré : https://www.alliance-magique.com/46-feminin-sacre