Réaliser une bougie de protection ou de purification

par vous-même

 

tuto bougie 1 AM

Les livres essentiels qui ont servi à la réalisation de ce tutoriel :

Matériaux :

-cire d’abeille (non transformée, non blanchie)

-mèche en coton et support pour mèche

-récipient à bougie transparent adapté

Pierres :

Ambre
Opale de feu.
(Peuvent être substituées par citrine, cornaline, oeil de tigre.)

Plantes :

– Huile essentielle de myrrhe
– Absolu de benjoin
– Extrait de sang de dragon
– Pétale de souci (calendula officinale) (peut être remplacée par l’huile essentielle)
– Oliban (résine sèche, encens)
-Sauge officinale séchée (purification) (peut être remplacée par l’huile essentielle)

Pour le décor (accessoire) :

– gomme d’arabique (quelques grammes)
– ocre rouge de provence (quelques grammes)

Attention, les pochoirs, c’est pas évident, et il faut être doué du pinceau (pas comme moi en gros).
Et utilisez des symboles en rapport. Runes, pentagramme (équilibre des 5 éléments, pointe vers le haut pour la notion de transcendance).

Où trouves-t-on ça ?
Aroma Zone (huiles essentielles, cire, matériel)

Dans les boutiques ésotériques pour l’encens, et les plantes.

Et aussi dans votre jardin et dans les prés pour la récolte des plantes à sécher.

Comment, pourquoi ?

La cire d’abeille non transformée : puissant condensateur fluidique.
C’est comme mettre du courant électrique dans l’eau, l’eau permet sa diffusion. L’idée est la même, associé à la notion de feu par la flamme (donc de lumière), et donc aussi la diffusion des aromes et des essences utilisées.

Les pierres :

Elles vont servir à charger la cire, et ainsi associer la force des minéraux à celles de la cire et des plantes.

Les plantes :

Source de bien-être, de mieux-être, mais aussi d’énergies, elles sont tout autant de supports.
Elles s’achètent transformées (en huile essentielle) ou se cultivent sur notre balcon ou dans notre jardin (sauge).

Le décor :

La gomme arabique va servir à “coller” de façon naturelle, ses propriétés de condensateur existent aussi, mais de façon moindre que la cire. Nous l’utilisons ainsi ici pour décorer.

L’ocre :

De couleur rouge, renvoyant par analogie au sang (puissant condensateur fluidique et support énergétique), au travers de l’élément naturel de la terre.

Nous associons ainsi ici :

le feu (avec la flamme) et la dimension solaire (avec la cire)

l’air (avec la diffusion des odeurs, des résines, des aromes par le feu)

la terre (avec les pierres, l’ocre)

Dans le rapport à la protection :

Nous travaillons ici à diffuser des énergies “solaires” qui vous repousser les énergies négatives, par un effet transcendant.
Plus vulgairement : faire appel à la lumière, au positif.

Une bougie de protection est un plus, mais ne fera pas de miracle en cas de profond problème.

Pour la purification :

La sauge, comme le spécifie Arnaud Thuly dans son livre sur la Purification, sert à décharger et chasser les énergies négatives.

Vous pouvez ainsi l’ajouter à votre bougie, si vous préférez faire le ménage et non pas mobiliser des énergies uniquement transcendantales.
Par ailleurs, la bougie ne fait pas de miracle, une purification complète de votre lieu de vie peut être nécessaire.

Dès le départ :

Faites bruler de la sauge et diffusez la fumée sur vos pierres, votre cire, votre matériel, vos plantes/huiles essentielles. L’objectif est de chasser toute énergie négative présente naturellement, avant de débuter.

Disposez votre cire d’abeille dans un bol, et ajoutez un verre avec vos pierres purifiées au milieu. (Le verre sert à protéger de la cire, parce que vous risquez de passer quelques temps à gratter votre pierre sinon en la récupérant). Laissez reposer dans une pièce sans fenêtre ouverte (histoire d’éviter d’attirer toutes les abeilles du quartier…) une journée et une nuit complète.
C’est comme la réalisation d’un élixir de pierre, décrit par Julia Boschiero dans son livre sur les Pierres au quotidien. Nous imprégnons la cire des énergies des pierres.

Accessoire ; Préparez un décor sur votre bougeoir :

Que ce soit en rapport avec votre spiritualité, ou votre pratique magique, le décor devra être directement lié à l’objectif de la bougie.
Ici, j’ai utilisé une rune, elhaz, en rapport avec notre besoin de protection

Un pentagramme, pour l’équilibre des 5 éléments et la notion d’harmonie et de transcendance.

Utilisez un pochoir, que vos petites mains auront probablement réalisés avec l’aide d’un cutter idéalement et d’un carton.
Ou sortez un pinceau fin. Je vous recommande de vous entrainer auparavant.

Il suffit de mélanger de la gomme arabique en poudre avec de l’ocre, d’ajouter un petit peu d’eau, et ainsi vous obtenez votre peinture.

gomme ocre am

Le lendemain.
Si vous n’utilisez que des huiles essentielles : passez cet étape.

encens am

Pour ceux qui utilisent des plantes séchées et de la résine : il va falloir la réduire en poudre.
Plus la poudre sera fine, moins il y aura de risque de feu par la flamme de la bougie.
L’idéal est d’avoir récolté vos fleurs de sauge et de les avoir parfaitement séchées. Elles contiennent le plus d’huile essentielle naturellement.

On peut utiliser un pilon, en prenant le temps pour briser les fibres et réduire en poudre fine (éviter ainsi un risque d’inflammation de la bougie). Durant cette action, profitez en pour associer une intention à votre acte, et éventuellement d’accompagner d’une visualisation, si vous vous en sentez capable.

  • Sauge et oliban pour les bougies de purification
  • Souci et oliban pour les bougies de protection

Le dosage des huiles essentielles :

Ajouter une huile à la préparation d’une bougie tient compte de critères techniques. Il faut que l’inflammabilité de l’huile-résine soit supérieure à 65 degrés.
Sinon, toute la surface de votre bougie va prendre feu quand vous l’allumerez.

Mais si une huile est inflammable à un niveau inférieure et qu’elle est couplée à une huile supérieure à 65 degrés, il faudra parfaitement équilibré pour atteindre le point éclair.
En conclusion, soyez prudent si vous modifiez l’équilibre.

L’absolu de benjoin s’ajoute dans la cire très chaude pour faire évaporer l’alcool qu’il contient (et qui permet son usage liquide) et éviter que cela ne flambe quand vous allumerez votre bougie.

Faire fondre votre cire au bain-marie :

Ou bien dans une casserole.

En heure solaire (pour ceux qui ne savent pas calculer les heures planétaires : chronox XP ou tempus-magis)

Pour le nettoyage de celle-ci, je vous recommande de rajouter de l’eau ensuite et de faire chauffer, longuement et de frotter avec du nettoyant qui récurre, comme le cif crème.

Préparez vos mèches :

Dans la cire chaude, neutre, ajoutez vos mèches, pour qu’elles s’imprègnent de cire. Mettez les à plat, droites, sur un papier d’alu, et au congélateur (important).
Attention à vos petits doigts dans la cire : elle chauffe à +60 degrés liquide, et la peau brûle à partir de 60 degrés.

Pour ceux qui ont, je vous recommande de mettre du vernis sur vos ongles, ça permet de nettoyer la cire bien plus facilement ensuite, quand vous en aurez partout. (Si vous êtes aussi doué que moi en gros).

La cire fondue refroidissant :

he am

Ajoutez les plantes, les résines, les huiles essentielles, mélangez tranquillement.
L’ajout du benjoin en particulier va faire mousser le mélange, et pourrait potentiellement le faire flamber (laissez bruler). Il se met donc en tout premier dans votre cire chaude.
Il faut considérer environ 5ml d’absolu de benjoin pour 250g de cire d’abeille.

10 gouttes d’huile essentielle de myrrhe

une larmichette de sang de dragon (une LARMICHETTE : le sang de dragon permet d’accroitre les énergies que vous associez en synergie dans votre ensemble, mais concrétise aussi les énergies, effet pervers power).

Je vous recommande d’utiliser le reste de votre sang de dragon comme crème hydratante, ou pour vos soins énergétiques. Ses propriétés médicinales et énergétiques sous cette forme sont juste géniaux (cicatrisation et réparation de la peau, des énergies).

Quand cela a bien refroidi (et il faut être patient). Ajoutez vos mèches sorties du congélateur, avec leur support au fond de vos bougeoirs.

Versez votre cire dans vos bougeoirs.
Si vous avez réagit au bon timing de température, vos mèches resteront droites. Sinon, et bien, on sort un morceau de bois et on la cale en attendant que ça prenne. Et priez quelques dieux et déesses au passage.

bougie tuto protection purification

L’ensemble étant mis en place, vous pouvez maintenant laisser refroidir.
N’hésitez pas à réaliser une offrande, aux forces auxquelles vous vous sentez affiliée, avant de travailler à la consécration définitive des bougies au solstice d’été (Litha) (de préférence, le lendemain, il faut attendre quelques heures pour que la bougie se fige).

Bonne pratique magique

Magiquement vôtre, Isabelle