Salut mon lecteur !

Les beaux jours sont enfin arrivés pour de bons, les journées sont longues et sentent presque le sable chaud. Depuis Beltaine, nous sommes entrés dans la saison lumineuse et le soleil nous offre sa belle énergie de festoiement et de célébration. C’est Litha qui s’en vient accompagné de toute sa dynamique de vie extérieure, extravertie et fondamentalement sociable.

Je crois que c’est l’une des célébrations qui est restée les plus « païennes » dans la modernité du XXIe siècle. Jack Lang en a fait la Fête de la Musique, c’est le mois de la fête des voisins, toutes les kermesses de fin d’année scolaire tombent à ce moment là…

Il est vrai que contrairement aux époques les plus anciennes, on fête les fins de labeurs dès maintenant et on se prépare à un été doux pendant lequel on profitera des fruits de notre travail. Il y a comme un léger décalage d’une demi-saison avec les rythmes présumés de l’antiquité.

Toutefois, les beaux jours et la vie sociale, c’est dans la thématique « lithienne » depuis fort fort longtemps et relativement bien répandue en hémisphère nord. Litha et les grands jours de lumière, c’est l’époque de la chaleur humaine et des partages sociaux, comme sur l’Arcane Majeur du Soleil ou sur celle de l’Amoureux. Faire la fête avec les autres gens, c’est juste complètement de saison.

On est potes, on construit des trucs, la vie est cool !

On est potes, on construit des trucs ensemble, la vie est cool !

C’est aussi la période idéale pour prendre des engagements. Sous le soleil du solstice d’été, les chefs d’états signaient des contrats. C’est que nous sommes baignés d’une lumière totale et les ombres n’ont pas droit de cité. Tout ce qui est dit aujourd’hui est dit dans la pleine lumière, sans arrière pensée possible, car ceux qui parlent ne peuvent énergétiquement rien cacher.

Tu vois le rapport avec la saison des mariages ? C’est limpide n’est-ce pas ? Le mariage, ce n’est pas seulement une déclaration d’amour : c’est le choix d’un partenariat de vie. J’approfondis le thème des cérémonies symboliques et de l’Arcane de l’Amoureux sur mon blog donc je vais me concentrer sur Litha et le mois de juin aujourd’hui, qui tire son nom d’une déesse fort réputée pour ses colères. Ne trouves-tu pas que ces quelques informations donnent un tout autre éclairage aux fameuses rages d’Héra ? (Junon chez les romains. Junon/Juin, toi-même tu sais). Héra est la déesse des contrats et des engagements. C’est dans cette optique là, qu’elle est la Déesse des mariages. Avec toutes les entorses que Zeus a fait au leur, moi je comprends qu’elle soit un tantinet énervée…

Avec son éventail solaire aux 100 yeux qui voient tout, auxquels ont ne peut échapper, le paon d'Hera fait un magnifique symbole de Litha ! Crédit Photo : Adrien Sifre (licence Creative comons)

Avec son éventail solaire aux 100 yeux qui voient tout, auxquels ont ne peut échapper, le paon d’Hera fait un magnifique symbole de Litha !
Crédit Photo : Adrien Sifre (licence Creative comons)

Le manquement à la parole donnée, ça ne lui plait pas trop à la Reine du Ciel ! Au fait, le saviez-tu ? Le miel, énergétiquement, c’est plutôt pas mal pour travailler sur la parole saine et dénuée de tout faux semblant. Son action sur la gorge et ses irritations a une belle résonance au niveau magique sur tout ce qui relève des mensonges à lever, des secrets à dévoiler et des poids que ça implique.

Pour résumer, les énergies de Litha sont des énergies d’engagement envers soi, envers l’autre et envers le monde. C’est le moment idéal pour travailler sur son rayonnement sur le monde avec transparence et sincérité. Ça sera également un moment parfait pour lever les voiles du mensonge et promouvoir des relations de saine amitié, de coopération et de construction commune.

Sympa non ? Si ça t’a plu, n’hésites pas à m’aider à construire la richesse de cet article en commentant de façon enthousiaste et constructive !