Bonjour à tous,

L’Alliance Magique reçoit régulièrement des manuscrits, et cela nous enchante. Nous sommes heureux de voir le dynamisme ésotérique français, au travers des écrits, des projets, et recherches accomplies par chacun.

Néanmoins, certains éléments peuvent être rédhibitoires à la lecture, à la découverte de vos écrits et donc leurs futures publications.

Quelques petits conseils en vrac, glanés auprès d’Arnaud Thuly et d’Antoine (qui s’occupe de la mise en page), spécifiques aux éditions Alliance Magique :

  • Les morceaux de manuscrit ne sont pas acceptés, uniquement les manuscrits complets,
  • Pas de format word, mais pdf (sécurisé) pour des questions de droit d’auteurs,
  • Faire copyrighter son manuscrit avant envoi (auprès de la société des droits d’auteurs),
  • Autant que possible, pas de faute d’orthographe, comme s’il était prêt à publier, même si il y a modification ensuite. Pas de langage sms, pas d’abréviation, attention au français.
    • Utiliser un langage accessible “ce qui est simple s’énonce clairement”
    • Utiliser un langage paradigmatique abscon (:p) ne conviendra pas
  • Prêter attention aux thèmes et à la correspondance avec l’Alliance Magique (maitres ascensionnés et anges d’amour, licornes, bisounours, gloire à la lumière, les atlantes (sauf une étude du mythe), mû, les intra-terrestres… ne correspondent pas à notre ligne éditoriale par exemple)
  • Nous privilégions des auteurs qui ont un paradigme abouti, même si celui-ci peut être contesté. Donc ça signifie expérience pratique (si il y a lieu) et connaissance théorique (la nécessité des sources s’impose)
    • Ne pas oublier la bibliographie /!\
    • Intro, conclusion sont nécessaires
  • Arrêter les alinéas avec des espaces, les sauts de lignes suffisent amplement
  • La mise en page est réservé à l’édition, elle n’est pas nécessaire
  • Utiliser des polices d’écriture simple : arial ou times new roman (NON au comics sans MS), privilégier le gras, italique, surlignage pour mettre en valeur plutôt.

Et de façon plus générale, n’hésitez pas à faire relire votre manuscrit par un ami de confiance avant envoi.

Ne doutez pas non plus de la qualité de vos écrits : n’hésitez pas à envoyer, nous découvrirons avec plaisir.
Un refus de notre part n’est pas un manque de qualité, mais peut être motivé par une ligne éditoriale qui ne nous correspond pas.
De façon générale, nous nous efforçons de répondre à l’ensemble des manuscrits reçus, pour justifier un refus quand c’est nécessaire, ou proposer un contrat, quand nous sommes intéressés.

Magiquement vôtre, Isabelle