Célébrer les cycles au fil de l’année, c’est célébrer la vie.

 

Ostara en est le parfait exemple, avec la puissance de la germination, la graine qui éclôt dans l’aube du printemps, la force de la Nature qui s’exprime après la froidure de l’hiver.
Vivez et vibrez l’équinoxe de printemps, en renouant avec les fêtes ancestrales !

Rappelez-vous les grandes fêtes de la roue de l’année : l’équinoxe de printemps, le solstice d’été, l’équinoxe d’automne, et le solstice d’hiver. Des moments clés dans le passage du temps et des énergies de notre Nature. Et aujourd’hui, le printemps arrive à grands pas avec le réveil de la Terre.

 

ostara-sabbat-paganisme-paien-sorcellerie-roue de l'année-eostre-equinoxe-printemps-alliance magique-danaé

 

Placée sous le signe de Eostre (anglo-saxonne), Ostara (germanique), Aurore (romaine), Eos (grecque), l’équinoxe de printemps a pour point commun, entre toutes ces divinités, le réveil du soleil à l’Est, ainsi que de la végétation. Plus tardivement, son acculturation chrétienne transforma Ostara (fête de l’équinoxe) en la Pâques. Pâques, qui elle-même célèbre la résurrection du Christ, donc le renouveau et la vie.
On retrouve un symbole essentiel à cette période festive : l’oeuf.
Symbole de transformation, de naissance, de germination pour sa correspondance avec la graine, l’oeuf est un archétype puissant qui illustre Ostara.

Les Egyptiens, comme les Perses, s’offraient des oeufs décorés, en guise de porte-bonheur, au début du printemps. Une façon d’amener dans les foyers la marque du renouveau de la nature, au travers de la couleur et du symbole. Cette tradition a persisté, pour trouver son apothéose en Europe de l’Est, où la décoration de l’oeuf, souvent à la cire colorée, est un véritable art décoratif au moment du début du printemps !
La présence de l’oeuf est toujours dans nos foyers, avec les oeufs de pâques, en chocolat, offerts aux enfants comme aux grands enfants. Manger l’oeuf c’est s’approprier les forces du vivant, dans un transfert symbolique des énergies, devenir fertile et faire “pousser” en nous-même de nouvelles énergies.

Fêter Ostara en créant son arbre de pâques


Parmi les restes des traditions païennes de l’équinoxe de printemps, on trouve, en particulier en Allemagne, la tradition de l’arbre de pâques.
Un arbre, souvent dans les jardins, où l’on suspend des oeufs colorés, de toutes les couleurs, tailles, avec des rubans.
Quand il n’y a pas d’arbres à portée, quelques branches de saule dans un vase, avec des oeufs accrochés, suffisent pour créer une très belle décoration païenne. Décoration qui vient s’ajouter sur un autel, comme une table de salon.

Si la saison le permet, on peut prendre des branches où les premières feuilles débourrent, où les premières fleurs apparaissent, pour rester dans la dynamique printanière.
Cette décoration dans votre maison a une place magique, car elle amène le symbole de la fertilité et du retour du printemps.
La fertilité (au travers de l’oeuf, et de son éclosion avec les bourgeons sur la branche) est une énergie puissante et particulièrement bénéfique ! La convoquer chez soi, au travers de l’équinoxe de printemps, vous assure une année sous les meilleurs auspices, en apportant les énergies naturelles du cycle de la vie, pour vous accompagner dans tous vos projets.
La fertilité s’illustrera dans beaucoup de domaines, et pas uniquement sexuel (au sens de la reproduction), mais aussi créatif, financier… C’est ouvrir la porte à l’abondance que nous propose la Nature, dont nous sommes issus.

Vivre en harmonie avec les énergies qui font fluctuer notre année, c’est retrouver ses racines profondes, c’est accepter de s’ouvrir à des puissances qui nous parcourent tout au long des jours. Et surtout, c’est accueillir les possibilités de transformation de nos vies, au travers de la célébration des cycles naturels.

 

ostara-eostre-paganisme-paien-sorcellerie-roue de l'année-sabbat-equinoxe-printemps-alliance magique-danaé

 

Ostara vous invite à la créativité, la fertilité, le renouveau, avec ses encens fleuris, ses décorations vertes, jaunes, violettes, ses chandelles qui marquent le retour du soleil, sa décoration printanière. Profitez des crocus, jacinthes et autres narcisses, faites de la cuisine avec des graines de tournesol, du blé, ou encore des graines germées.

 

Accueillez le changement de saison, avec l’équinoxe de printemps. Célébrez l’équilibre retrouvé, entre le jour et la nuit, puis le basculement vers la saison solaire !
Ostara marque le départ du développement de la lumière, et accompagne les énergies vers Beltane, qui célébrera les unions (les relations qui nous unissent aux autres), puis le solstice d’été avec Litha et l’apothéose solaire.
Puisez dans les cycles de la vie la force qui peut vous faire défaut, trouvez-y un soutien quotidien et apprenez à accueillir, puis éprouver ses énergies, au travers de leurs célébrations.

Nul besoin d’être une puissante sorcière, ou un mage exceptionnel pour Ostara, cette fête ancestrale a toujours été fêtée par les communautés aux plus près des rythmes naturels, enfants, adultes, personnes âgées…Au plus profond de nous-même, nous savons que les énergies de la Terre se réveillent et nous le célébrons.

 

Magiquement vôtre, Isabelle

Commentaires Facebook